Éliminer les puces : puces de lit, puce du chat, puce du chien…

Les 2500 espèces de puces dans leur ensemble représentent la grande famille des siphonaptères, dont la caractéristique principale est de mordre et sucer le sang des hôtes sur lesquels ils s’installent (chats, chiens, oiseaux, humains, rongeurs…).

Les puces « sautent » sans difficulté d’un hôte à l’autre, en véhiculant par leur salive des maladies et des allergies.

Difficiles à éliminer de la maison et des poils de nos animaux, voici nos astuces pour venir à bout des puces.

photo puce

À quoi ressemble une puce ?

Les principaux caractères physiques d’une puce sont les suivants :

  • absence d’ailes
  • déplacement par bonds
  • morsure pour se nourrir de sang
  • vie et ponte sur son hôte
  • pièce buccale (avec labre, maxilles et palpes maxillaires) capable de transpercer la peau
  • absence de mandibules
  • taille de 2 à 6 mm de long
  • poils raides qui lui permettent de résister au décrochage
  • taille plus haute que large
  • couleur (invisible à l’œil nu !) du jaune brun au noir
  • pattes munies de pinces pour s’accrocher
saut de puce

La puce est dotée d’un organe en forme de ressort situé entre ses pattes arrières et qui lui permet de bondir à plus de 34 cm (340 fois sa taille !).
Cela correspond à une force de gravité incroyable de 140 G (un pilote de chasse supporte difficilement 10 G).

Le cycle de vie d'une puce

Une fois que les puces ont pénétré à l’intérieur d’un logement, transportées par les animaux domestiques, elles se logent absolument partout : plancher, poutres, plinthes, seuils, rideaux, lits, fauteuils, tapis, vêtements… Elles deviennent alors très difficiles à chasser.

Si un lieu est resté longtemps inhabité (grenier, maison de campagne, cabane de pêche, serre, atelier…), les œufs de puces vont hiberner dans le plancher bien souvent et ce sont les vibrations de nos pas qui font éclore les œufs et relancent l’infestation.

Une fois installée sur un hôte, la puce y passe toute la durée de sa vie : si elle tombe au sol, elle meurt en moins de 4 jours. Les puces peuvent toutefois changer d’hôte et passer d’un animal à l’autre, pour y pondre de nouveau. Elles repèrent leurs hôtes en captant le CO2 et les vibrations.

En régions tempérées, les puces sont plus nombreuses au printemps et à l’automne. En hiver, soit elles meurent en dessous de 0 °C, soit elles hibernent dans leur chrysalide ou au chaud dans un terrier d’animal dans le sol, soit elles survivent sur les oiseaux migrateurs par exemple.

Une femelle puce, quelques heures seulement après avoir investi un hôte, pond jusqu’à 50 œufs par jour pendant 2 mois. L’œuf de puce tombe de l'hôte 2 h après la ponte, puis éclot 3 à 5 jours après pour devenir larve, nymphe, puis adulte en un peu plus de 2 mois.

Les principales espèces de puces

L’immense majorité des puces se nourrit de préférence de mammifères : ils sont chauds, ont plus de poils et plus de sang que les autres êtres vivants. Certaines espèces de puces sont néanmoins peu sélectives et peuvent se nourrir de plus de 30 espèces à la fois, peu importe la branche animale !

  • Puce du chat (Ctenocephalides felis )
    En France et en Europe, les puces sont essentiellement portées par les chiens et chats, rongeurs et NAC (Nouveaux Animaux de compagnie). On les appelle « puce du chat » et contrairement à ce que leur nom indique, elles peuvent se nourrir de tous les carnivores et insectivores (oiseaux, reptiles, humains…).
  • Puce du chien (Ctenocephalides canis)
  • Puce de l’homme (ou puce de parquet, puce de plancher ou puce des bois) (Pulex irritans).
    À la fin du printemps, les puces pondent dans les interstices des vieux planchers en bois. Après éclosion les puces vont se nourrir de sang humain et provoquer d’importants prurits avec inflammation et allergies. Ce sont les puces « de maison ».
    La puce de l’homme est devenue rare en Europe. Le plus souvent, l’homme est atteint par la puce du chien et la puce du chat.
puce humain

Puce de l'humain

  • Puce du poulet (Ceratophyllus gallinae)
  • Puce chique (Tunga penetrans)
  • Puce du rat (Xenopsylla cheopis)
  • Puce des oiseaux et des lapins (Leptopsyllidae)
  •  Puce de la chauve-souris (Ischnopsyllidae)

Les puces ou punaises de lit

Les puces de lit sont en fait les punaises de lit, qu'on appelle communément "puce" par abus de langage. Les punaises de lit n'ont en effet rien à voir avec les puces.

Reconnaître la piqûre de puce

piqure de puce humain
photo piqure de puce bébé

La piqûre de puce est une morsure en réalité et elle est très reconnaissable et caractéristique.

  • Vous apercevrez d’abord des petites taches rouges, avec des points rouge vif au centre.
  • Le bouton de puce est rarement seul. Sa multiplicité est sa principale caractéristique.
  • Les démangeaisons n’apparaissent pas tout de suite, elles peuvent ne se déclencher que le lendemain ou surlendemain.
  • Les endroits du corps les plus touchés chez les humains sont les pieds, les chevilles, puis le reste des jambes. Sur le reste du corps, les puces mordront essentiellement dans les plis de la peau ou la ou les élastiques des vêtements serrent (ceinture, etc.).
  • Il n’est pas rare de trouver sur les draps de minuscules taches de sang si c’est sur votre literie que vous avez été piqué.

Que faire en cas de piqûre de puce ?

Nettoyez la piqûre de puce avec de l'eau et du savon ou un désinfectant. Si les démangeaisons ne passent pas, consultez un pharmacien ou un médecin. 

Vous pouvez aussi suivre nos conseils et nos solutions pour soulager les démangeaisons en consultant notre page sur la piqûre de moustique.

Quelles sont les maladies transmises par les puces ?

Les puces transmettent des maladies à toutes les espèces animales : chats, chiens, humains, oiseaux, NACs...

De nos jours, grâce aux antibiotiques, les maladies transmises par les puces sont beaucoup moins nombreuses. Notre résistance aux bactéries est meilleure.

  • Certaines personnes ou animaux hypersensibles à la salive des puces peuvent déclencher une réaction allergique, le plus souvent sous la forme de dermatite. Les démangeaisons sont plus intenses, chez le chien le dos, l’abdomen et les cuisses en particulier sont concernés, et chez le chat le menton, le périnée et l’aine.
  • Chez l’homme le prurit se transformera en prurigo ou urticaire, voire de l’impétigo s’il y a surinfection.
  • Chez l’animal cela engendre des grattages, puis des papules et éventuellement un prurit suintant.
  • Si les lésions ne sont pas désinfectées et traitées, la surinfection va engendrer fièvre et anémie. Des soins calmants topiques et de la cortisone sont prescrits pour soulager les démangeaisons, puis un antiparasitaire est donné aux animaux domestiques. Le médecin prescrira des antihistaminiques et crèmes corticoïdes aux personnes présentant ces symptômes. Il faudra ensuite procéder à une désinsectisation soigneuse du foyer.
  • Chez le chat, les puces peuvent transmettre des vers filaires et des bactéries qui seront à l’origine de la Maladie des griffes du chat (Bartollenose).
  • Chez les animaux domestiques, les puces transmettent des vers et parasites (tel le Dipylidium, un ver intestinal peu dangereux transmis aux chats et chiens, rarement à l’homme)
  • La puce du lapin peut transmettre la Tularémie (maladie infectieuse due au Bacille de Francis, souvent transmis par la puce des rongeurs tels que rats, lapins...) et la Myxomatose.

La puce est responsable des épidémies de Peste bubonique (des cas animaux restent isolés dans certaines parties du monde, notamment USA et Canada, transmis par les rongeurs comme les écureuils, alors que le dernier cas humain recensé date de 1939) et de Typhus (quelques cas sporadiques, notamment dans des régions de conflits avec des camps de réfugiés, parfois des sans-abri).

puce peste

La puce, responsable des épidémies de peste

La puce dans la guerre biologique

Au Moyen-Âge, lors des sièges, on catapultait des animaux infestés de puces à l’intérieur des châteaux, camps ou villes assiégées et on se servait des puces comme vecteurs de peste ou de typhus.
Au XXe siècle, pendant la Seconde Guerre mondiale, la Guerre de Corée, du Japon et la Guerre du Viet Nam, les avions américains ont parachuté des conteneurs remplis de chiffons ensanglantés et d’animaux de laboratoire infestés de puces dans les territoires ennemis, pour déclencher des épidémies de peste et de maladie du charbon.

Comment savoir si mon animal a des puces ?

La meilleure façon d'éviter d'avoir des puces à la maison est de surveiller les animaux domestiques.

Les puces infestent les animaux au printemps et à l'automne. Surveillez votre animal de près en observant la base de ses poils, surtout autour de la tête, juste au-dessus de la queue, dans le bas du dos. Si votre animal a des puces, vous remarquerez des petits points noirs, groupés : ce sont les déjections des puces.

Les animaux infestés ont tendance à se gratter régulièrement. N'hésitez pas à le brosser et en tapotant le peigne, vous observerez facilement des puces et des déjections.

Les chats ou les chiens vivant en ville sont également concernés. 

oeuf de puce

Déjections de puce sur un chat

Comment se protéger des puces ?

La première règle en matière de lutte et de protection contre les puces, c'est de veiller à ce que vos petits compagnons n'en ramènent pas à la maison ! Voici comment faire !

anti puce chien
  • Coupez l’herbe de votre jardin au plus court.
  • Les puces n’aiment pas la lumière : limitez les zones d’ombre.
  • Absinthe, pédiculaire des marais et aristoloche clématite étaient autrefois utilisées comme anti puce naturel pour débarrasser le bétail de ses puces.
  • Shampooings, peignes, lotions et colliers anti puces : traitez régulièrement vos animaux de compagnie et leurs niches, cabanes, paniers, terrariums, poulaillers, couchages…
  • Utilisez un peigne à puces pour un contrôle continu.
  • Utilisez un déshumidificateur pour empêcher les œufs d’éclore.

Comment se débarrasser des puces ?

Face à l'ennemi, aucune pitié. Tous les moyens sont bons pour se débarrasser des puces.

éliminer les puces
  • 1
    Aspirez à fond le logement, plusieurs fois : les tapis et rideaux, canapés et couchages, plinthes, etc.
  • 2
    Brûlez le sac d’aspirateur.
  • 3
    Battez les tapis et saupoudrez-les de terre de diatomée avant de les aspirer de nouveau.
    Même chose pour le couchage des animaux.
  • 4
    Si vous avez des animaux, donnez leur un traitement anti puce chat ou anti puce chien.
  • 5
    Lavez à 90 degrés le linge de maison (literie, serviettes, vêtements) et passez-le au séchoir électrique si possible.
  • 6
    Nettoyez votre logement avec un nettoyeur vapeur.
  • 7
    Faites un traitement de désinfection approfondie de toute la maison avec un spray diffuseur ou fumigène anti puce. Les puces, comme bon nombre d’insectes, sont de plus en plus résistantes aux insecticides : il faudra renouveler le traitement 15 jours plus tard. Il est indispensable de quitter le logement le temps de la désinsectisation.
  • 8
    Traitez impérativement votre animal avec un anti parasitaire adapté afin de rompre le cycle de ponte des puces.
  • 9
    Utilisez des pièges à puces en papier à glu pour suivre vos progrès (ces pièges ne sont pas suffisants pour traiter un logement, seulement à des fins de « comptage »).
  • 10
    Répandez des nématodes dans votre jardin, ce sont de minuscules vers vendus en jardinerie, qui dévorent les larves de puces.

Comment enlever les puces d’un chat naturellement ?

puce du chat


  • 1
    Donnez un bain à votre animal avec un shampooing anti puce chat ou anti puce chien, mais jamais de produit pour les humains. Suivez bien les recommandations d’emploi sur l’étiquette du produit (acheté de préférence auprès de votre vétérinaire).
  • 2
    Commencez à laver la tête et le cou pour protéger ses yeux et ses oreilles.
  • 3
    Peignez-le (en restant bien dans la baignoire) avec un peigne à puces et rincez à chaque fois le peigne dans une solution contenant de l’alcool, si vous ne savez pas comment tuer les puces.
  • 4
    Pensez à inspecter soigneusement toutes les parties de son corps, y compris ses coussinets, ses oreilles et les plis de sa peau.
  • 5
    Retirez et changez son collier s’il en porte un.
  • 6
    Renouvelez le traitement 1 fois par semaine au besoin.
  • 7
    Donnez-lui en complément un traitement vermifuge.
  • 8
    Changez son lit, ou panier, et désinfectez tous les endroits ou il a l’habitude de dormir (nettoyage vapeur).
  • 9
    Traitez ensuite préventivement votre animal, avec un collier anti puce, spray anti puces ou antiparasitaire à avaler.
  • 10
    Traitez également les autres animaux domestiques dans votre foyer, même s’ils ne paraissent pas infestés.
  • 11
    Répandez de la terre de diatomée dans votre jardin et dans les endroits fréquentés par votre animal pour finir de traiter les puces.
  • 12
    Ajoutez une cuiller de levure de bière au repas de votre animal tous les jours. C’est un répulsif naturel efficace et sans danger.

Attention

N’utilisez jamais d’huiles essentielles sur vos animaux ou dans leur nourriture.
Il faut toujours associer un déparasitage d’animal à un traitement anti puces du logement pour éliminer les puces dans une maison. Les œufs de puces tombent au sol et infestent votre maison après leur éclosion.