Guêpes : attention à la piqûre !

Au-delà d'une mauvaise réputation injustifiée, les guêpes ne sont pas vectrices de pathogènes et sont sans danger pour la santé des êtres humains (sauf en cas de réaction toxique ou allergique), elles ont un rôle important à jouer dans la biodiversité et ne causent aucun ravage arboricole ou xylophage.

Alors pourquoi sont-elles considérées comme « nusibles » ? Peut-être tout simplement parce que leur piqûre est particulièrement douloureuse (classée 2 sur 5 sur l’échelle des piqûres d’hyménoptères de Schmidt).

Voici comment éviter un contact désagréable avec la guêpe.

guêpe photo

Présentation de l'insecte

reconnaître guêpe

La « guêpe » fait partie de la famille des hyménoptères (abeilles, bourdons, frelons, fourmis volantes, etc.). Il existe environ 9 000 espèces de Vespula, un insecte volant ayant un abdomen jaune rayé de noir et dont seule la femelle porte un dard venimeux.

La plupart des guêpes mesurent entre 1 et 2 cm, avec une morphologie proche de celle des reines des fourmis, à savoir :

  • une tête dotée de mandibules
  • une paire d’antennes
  • une paire d’yeux composés d'ocelles infrarouges
  • un thorax sur lequel sont fixées six pattes
  •  quatre ailes membraneuses
  • un abdomen de couleurs vives (jaune et noir la plupart du temps)
  • un aiguillon ou dard venimeux (femelles seulement)
thumb-tack

Le saviez-vous ?

Le scooter Vespa ("guêpe" en italien) de Piaggio est un hommage à la forme de la guêpe.

Les guêpes les plus communes sont des guêpes sociales, organisées en essaims (avec reine et ouvrières comme les abeilles), qui se nourrissent de liquides sucrés (fruits en décomposition, miellats d’autres insectes…)

À la différence des abeilles, les guêpes ne sont pas pollinisatrices et ne se nourrissent pas de nectars, mais elles sont prédatrices d’autres insectes et nécrophages.

On retrouve d’ailleurs souvent des arthropodes (araignées, chenilles, mouches, sauterelles) paralysés par leur venin et qui servent de garde-manger à leurs larves (qui nourriront ensuite la guêpe adulte par régurgitation)

question

Quelles sont les différences entre la guêpe et l’abeille ?


Dans l’esprit de la plupart d’entre nous, les guêpes, sont "des abeilles très énervées et agressives"… C’est à la fois scientifiquement pas totalement inexact (elles sont de la même famille), et absolument faux.

Voici les principales différences :

différence abeille guêpe

Guêpe

Vespula vulgaris


  • Jaune et noire, bien que certaines puissent être bleutées (ou guêpe noire)
  • Abdomen et corps distincts
    Corps fin
  • Peu de poils
  • Aiguillon effilé
  • Reste en vie après la piqûre
  • Pique plusieurs fois


  • Prédatrice et nécrophage
  • Pas d’organe de récolte de pollen
  • 2 à 10 microgrammes de venin par piqûre ( 2 % de réaction allergiques)

Abeille
Apis mellifica

  • Plutôt brune avec de fines lignes jaunes (mais peut être jaune et noire)
  • Corps compact rond

  • Poils
  • Dard en forme de harpon
  • Meurt après la piqûre (une partie de son abdomen est arraché)
  • Ne pique qu’une fois
  • Pollinisatrice et floricole
  • Brosses à pollen aux pattes
  • 20 à 100 microgrammes de venin par piqûre (50 % de réactions allergiques)

Que faire face à un nid de guêpes ?

photo nid de guêpe
photo nid de guêpe

Il ne faut pas confondre essaim de guêpes (colonie) et nid de guêpes (habitat).

Les nids sont construits en cellules (un œuf ou larve et une proie/garde-manger par cellule) ou alvéoles semblant être faites de papier mâché, produit de la mastication du bois et de la salive des guêpes. Ils ont une couleur grise.

Les guêpes sont pour la plupart constructrices et font leur nid :

  • dans les cavités naturelles
  • en creusant des loges dans le sol (gare à ne pas le piétiner)
  • sous les avancées de toits, chéneaux et constructions humaines en bois, murs creux
    plus rarement dans les haies

1

Si vous trouvez un nid vide, il n'y a pas d'urgence à le détruire

Les guêpes n’y reviendront pas.

2

Si vous trouvez chez vous un nid visiblement occupé, n’en approchez pas (les guêpes défendront leur nid).

Attention si vous avez des enfants ou un chien, qu’ils n’aillent pas non plus les déranger. Tant que vous ne gênez pas les guêpes, elles ne vous agresseront pas pour se défendre.

Attendez la fin de l’automne, le nid se videra, et vous pourrez alors le détruire.

3

Si le nid est proche de votre logement, voire sous votre toit, et que les guêpes vous importunent un peu trop souvent lorsque vous mangez dehors par exemple, vous devrez malheureusement vous débarrasser du nid.

Quelle que soit la taille du nid, même petit, faites appel à un professionnel de la désinsectisation (pas les pompiers, qui ne se déplacent plus pour les nids de guêpes).

N’essayez surtout pas d’intervenir vous-même et de détruire le nid avec une bombe insecticide ou en essayant les méthodes artisanales !

La PIQÛRE de GUÊPE

piqûre de guêpe

L’idée que les guêpes sont particulièrement agressives est un préjugé. Si on les laisse tranquilles, et qu’on ne les chasse pas en faisant de grands gestes, on ne risque rien. Cependant, on peut trouver désagréable de partager notre pique-nique avec elles et de prendre le risque de se faire piquer à la gorge en buvant un jus de fruit par exemple.

Par maladresse ou en paniquant pour vous protéger, il se peut donc qu’une guêpe vous pique.

Et ce n’est vraiment pas agréable. La guêpe femelle injecte du venin à ses victimes, pour se défendre. Son venin contient des enzymes, protéines, peptides et acides aminés.

Contrairement à l’abeille, son aiguillon est lisse et ne reste donc pas fiché dans la peau (si un dard est planté dans votre peau, ce n’était pas une guêpe). La guêpe peut donc piquer plusieurs fois et cela ne la tuera pas.

Environ 2 % des humains sont sensibles à leur venin au point de risquer un choc anaphylactique. La réaction dépendra de la zone touchée et du nombre de piqûres, ainsi que de l’état immunodépressif de la personne.

Plus elle sera proche de l’œil ou des muqueuses, plus la diffusion du venin sera rapide et le gonflement important. Une piqûre dans la bouche ou dans la gorge peut gonfler au point d’entraîner un risque d’étouffement.

Symptômes etcomplications de la piqûre de guêpe

La piqûre de guêpe est douloureuse, mais généralement sans gravité. Les symptômes d’une piqûre de guêpe sont :


  • rougeur localisée
  • œdème souvent très douloureux
  • démangeaisons qui disparaissent en général en quelques heures
reconnaître piqûre guêpe

Il existe toutefois deux types de complications possibles :

  1. 1
    Réaction toxique en cas de piqûres multiples : vomissements, diarrhée, maux de tête, chute de tension, convulsions et perte de connaissance.
  2. 2
    Réaction allergique (qui peut survenir après une seule piqûre) : urticaire, démangeaisons et gonflement important, problèmes respiratoires, sensation d’oppression thoracique, angoisse et cyanose de la peau. Dans les cas les plus sévères, symptômes cardiaques ou neurologiques, jusqu’au choc anaphylactique.

    Les personnes allergiques devraient prévoir avant de sortir une trousse préventive composée d’adrénaline injectable, d’un antihistaminique et d’un corticoïde oral.

Dans les deux cas, prendre la direction des urgences est vivement conseillé. 

question

Comment réagir en cas de piqûre de guêpe ?


  1. Restez calme
  2. ​Éloignez-vous de l'endroit ou les guêpes évoluent, le nis est sans doute proche
  3. Retirez vos bagues en cas de piqûre à la main
  4. Si vous êtes piqué à la gorge, sucez des glaçons
  5. Approchez de votre peau une source de chaleur (cigarette, bougie ou charbon ardent de barbecue) pour détruire les protéines du venin
  6. Appliquez ensuite du froid ou prenez si vous en avez en homéopathie Apis mellifica en 9 CH, pour atténuer la douleur
  7. Le vinaigre ou le citron en compresse diminuent l’alcalinité dans le venin et les démangeaisons
  8. Frottez des feuilles de plantain à l’endroit de la piqûre​
  9. Prenez un anti-inflammatoire si la douleur persiste
  10. Désinfectez
  11. Si le gonflement et la rougeur s’aggravent, avec apparition de fièvre, l’endroit de la piqûre peut accueillir une infection (suite au grattage par exemple)
  12. En cas de complications (voir plus haut) rendez-vous immédiatement aux urgences

 100% naturel

Encens répulsif naturel

Bâtons d’encens infusés aux huiles essentielles de citronnelle et de romarin en raison de leurs fortes propriétés répulsives insectes. 3 heures de protection continue. Ingrédients naturels et non toxiques.

Répulsifs à guêpes

  • Clous de girofles écrasés dans une coupelle sur la table et les rebords de fenêtres.
  • Café frais moulu ou encens répulsif brûlé dans un porte-encens ou une coupelle.
  • Citronnelle, lavande (elle attire les abeilles, mais éloigne les guêpes) ou géraniums plantés tout autour de votre terrasse.
  • Bouquets de thym, feuilles de tomates sur la table.
  • Diffuseur d’huiles essentielles à proximité de votre table de jardin.
  • Répulsifs barrière en spray, aérosol..

Fabriquer un piège à guêpes

fabriquer piège guêpes

Vous trouverez dans le commerce d'excellents pièges à guêpes sélectifs, dont l'appât est spécialement prévu pour attirer les guêpes et frelons et repousser les abeilles.

Mais vous pouvez également fabriquer vous-même le piège. Assurez-vous de le placer en hauteur, en extérieur et à environ 3 mètres de distance de votre terrasse. Assurez-vous qu'il soit éloigné de toute espèce végétale méllifère, afin de réduire le risque de capturer des abeilles.

Piège à entonnoir

Coupez en deux une bouteille en plastique, renversez le haut en entonnoir dans le bas de la bouteille, remplissez d’appât, suspendez en hauteur (faites deux trous dans la partie basse pour suspendre le piège par des ficelles).

Piège à fenêtres

Fermez une bouteille vide en plastique avec son bouchon, dans le haut de la bouteille découpez 3 petites fenêtres (rectangle ouvert sur 3 côtés seulement), soulevez les auvents ainsi formés, recouvrez l’extérieur de la bouteille au-dessus et au-dessous des fenêtres avec du papier ou scotch fluorescent ou de couleur vive, attachez une ficelle autour du goulot, placez un appât et suspendez votre bouteille.

Appâts

Utilisez un appât sélectif protéiné et non sucré, pour ne pas risquer de capturer des abeilles :


viande crue + eau

poisson cru + eau


Ou utilisez un appât hormonal du commerce, spécifiquement destiné aux guêpes.

Vider le piège en toute sécurité

  1. Remplissez le piège d'eau pour noyer les guêpes prisonnières.
  2. Si l'appât est non chimique, versez le contenu du piège dans les toilettes.
  3. Enterrez ou brûlez les guêpes mortes pour ne pas risquer d'attirer d'autres insectes de l'essaim.
  4. Nettoyez votre piège avant de changer l'appât.

 100% sélectif

Piège à guêpes sélectif Swissino

Pour toute utilisation en extérieur : piège avec appât spécialement formulé pour attirer les guêpes et repousser les abeilles. Recharges d'appâts disponibles.
Non toxique.

Conseils de prudence anti-piqûre

conseils guêpes
  • Ne taillez pas vos palmiers en période de ponte (fin juin à fin septembre).
  • Suivez les alertes/infos papillon du palmier pour protéger vos arbres suffisamment tôt.
  • En cas de présence signalée dans les environs, posez des filets d’ensachage au sommet du palmier pour empêcher la ponte.
  • Nettoyez vos palmiers et retirez les palmes mortes pour pouvoir les inspecter plus facilement.
  • Évitez toute blessure à vos palmiers durant la période de juin à septembre, ou protégez immédiatement et soigneusement les plaies avec un baume cicatrisant ou un mastic spécial arboricole.
  • Si vous avez un projet de plantation, plantez en priorité des espèces non concernées par le papillon du palmier pour limiter la répartition géographique.
  • Isolez, lorsque cela vous est possible, les nouveaux palmiers pendant au moins 6 mois avant de les installer à leur place définitive.

En savoir plus sur les insectes nuisibles et les maladies transmises :


Facebook126
Twitter84