Punaises de lit, le retour d’un fléau presque médiéval

Les punaises de lit, souvent appelées puces de lit, sont des insectes qui vivent le plus souvent dans la literie et causent des démangeaisons et morsures  sur la peau des personnes qu’elles mordent pendant la nuit.​

Elles sont nuisibles à plus d’un titre, et deviennent vite un bon sujet de cauchemars, la nuit comme le jour ! Depuis quelques années elles reviennent en force.

Comment reconnaître et éliminer les punaises de lit chez soi ?

punaises de lit photo

Les « punaises des lits » sont des insectes bien particuliers, qui infestent très rapidement un logement et peuvent devenir un cauchemar.

Même si on a tendance à les confondre avec d’autres insectes piqueurs, comme les moustiques ou les puces, les punaises de lit sont une espèce de Cimicidae dont le représentant principal en France est Cimex lectularius (punaise de lit commune). On peut également trouver des punaises de lit tropicales (Leptocimex bouetti) importées notamment par des oiseaux migrateurs.

Les punaises de lit s’en prennent principalement aux humains, aux chauves-souris et aux oiseaux et volailles.

Il s’agit de petits insectes nocturnes exclusivement hématophages : les punaises de lit mâles et femelles sucent le sang de leur hôte, occasionnant chez lui des démangeaisons importantes et dermatites.

rougeur punaise de lit

Ces insectes avaient pratiquement disparu au XXe siècle, après l’invention du DDT utilisé après la Seconde Guerre Mondiale, mais depuis quelques années ils sont de retour (on ne se débarrasse pas si facilement d’une espèce qui existait déjà du temps des dinosaures).

On les retrouve en particulier dans les centres de soins, hôpitaux et maisons de retraite. Leur réapparition est due au réchauffement climatique et à la multiplication des flux de marchandises et de personnes.

Elles ne vivent pas sur les êtres humains, comme les puces sur certains animaux, mais en font simplement leur repas la nuit.

Les punaises de lit sont attirées par les vibrations, la chaleur, les odeurs et le gaz carbonique (CO2) dégagés par l’individu. À noter qu’elles sont aptères (dépourvues d’ailes) et sont donc des insectes rampants.

reconnaître punaises de lit

Punaises de lit à différents stades

Différences entre la punaise de lit (« puce de lit ») et la puce

exemple de punaise de lit

Punaise de lit

  • Couleur blanchâtre (jeune) à brunâtre (adulte)
  • 4 à 7 mm à l’âge adulte : elle ressemble alors à un pépin de pomme
  • Insecte exclusivement rampant
  • Préférence pour les humains
  • Piqûre indolore, qui dure environ 10-15 minutes. Injecte une substance anesthésiante : la démangeaison commence dès que l’insecte relâche sa prise
  • Attaque toutes les parties découvertes du corps
  • Insensible au traitement par déshumidificateur
  • Nocturne, fuit la lumière
puces

Puce (des humains)

  • Couleur jaune à brune
  • Environ 8 mm à l’âge adulte
  • Se déplace en sautant
  • Parasite aussi bien les humains (en dernier recours faute d’autres mammifères) que les animaux
  • N’utilise pas de salive anesthésiante : la piqûre est ressentie
  • Attaque majoritairement sur les membres inférieurs
  • A besoin d’humidité pour vivre
  • Attaque de jour comme de nuit

Risques et maladies

Contrairement au moustique, les punaises de lit ne sont pas vectrices de maladies. 
Dans des cas rarissimes (surtout en conditions de laboratoires), elles peuvent toutefois transmettre le trypanosome responsable de la Maladie de Chagas en Amérique du Nord.

Ce qui ne veut pas dire qu’elles ne sont pas sans danger. La punaise de lit tropicale (Cimex hemipterus) peut transmettre certaines bactéries via ses excréments, notamment celle responsable de la Bartonellose.

Les piqûres de punaises de lit (en une seule nuit, elle peut nous piquer plus de 90 fois) induisent des réactions dermatologiques variées, pouvant aller chez les personnes hypersensibles jusqu’à l’œdème de Quincke.

Les démangeaisons, si elles sont grattées et non nettoyées, peuvent se surinfecter.

Ensuite, autre risque sous-estimé lié aux punaises de lit : elles engendrent chez certaines personnes infestées qui n’arrivent pas à s’en débarrasser une série de stigmas psycho sociales, des angoisses, de la paranoïa, de la déprime, des phobies, et parfois des anémies en cas d’infestation sévère et de conditions d’hygiène insalubres. La psychose est un risque de symptôme de punaise de lit que peuvent développer certaines victimes  !

Enfin, commercialement et en termes de réputation, la présence de punaises de lit dans un établissement, qu’il soit hôtelier ou de santé, peut avoir des conséquences catastrophiques : imaginez les revues sur Trip Advisor d’un hôtel 4 étoiles pour lequel les clients se plaignent de la présence de punaises de lit, photos à l’appui !

thumb-tack

Le saviez-vous ? 

Le retour de la Fièvre des tranchées

maladie punaises de lit

Campagne de prévention anti punaises durant le front russe

La Bartonellose, qu’on appelait Fièvre des tranchées pendant la Première Guerre mondiale, a contribué à créer des conditions cauchemardesques pour les poilus au front.


Aujourd’hui, la Bartonellose est classée parmi les maladies rééemergentes. La maladie est notamment réapparue au sein des populations sans domicile fixe, renouant avec des fièvres médiévales que l'on n'avait plus vu depuis des décennies, voire des siècles.

Habitat

Contrairement aux idées reçues, les punaises de lit ne vivent pas que dans les lits.

On les associe aux endroits sales, ce qui aujourd’hui est beaucoup moins vrai : la cause des punaises de lit est les déplacements de population.

punaises de lit nids

Les punaises de lit se transmettent par les vêtements, dans les bagages, ou se ramènent à la maison après une nuit en hôtel ou dans un hébergement temporaire. Les hôpitaux, soins de santé et maisons de retraite en sont bien souvent envahis : il suffit d’une seule pour commencer une infestation.

On retrouve des punaises de lit partout, sans distinction, mais en particulier :

  • dans les vieux appartements non rafraîchis
  • dans les logements proches de poulaillers, de colombiers, de cages à oiseaux, etc.
  • dans les vieilles charpentes
  • dans la literie, en particulier lorsque le cadre de lit est en sapin ou contient de la paillasse à l’ancienne
  • dans les matelas proches de vieilles cloisons ou de vieux murs en plâtre
  • dans les chambres sous-toiture
  • dans les meubles de chambre
  • dans les rideaux
  • dans les fissures dans le plancher, les boiseries de fenêtre ou les vieux cadres
  • dans les grandes villes, en particulier dans les immeubles à étages
  • dans les conduites d’aération qui sont un autre site « de résidence » des punaises de lit
  • dans les endroits sombres et peu dérangés (canapés…)
  • dans ou autour d’une machine à laver qui aurait contenu du linge contaminé
  • etc.

Loi Elan

La loi Elan de 2018 a modifié les obligations des bailleurs et propriétaires de logements, qui doivent désormais garantir, à la location, un logement « exempt de toute infestation d’espèces nuisibles et parasites ». Une disposition engendrée par le nombre ans cesse croissant d’interventions contre les punaises de lit, notamment dans les grandes villes.

question

Comment savoir si j’ai des punaises de lit ?

comment savoir si j'ai des punaises de lit

Traces de la présence de punaises de lit

Les signes de la présence des punaises de lit sont :

  • des morsures
  • de toutes petites taches de sang sur les draps
  • des excréments semblables à de minuscules points noirs sur le tissu
  • lors d’infestations notoires, une odeur « acre » peut-être remarquée

La première chose à faire lorsqu’on a un doute est de repérer le nid. Il est la plupart du temps dans la literie, ou les meubles proches du lit, dans des endroits de préférence cachés. Le nid n’est jamais à plus de 10 mètres de l’endroit ou des piqûres ont eu lieu.

Pour les repérer, éteignez la lumière et munissez-vous d’une lampe torche ou d’une lampe à lumière bleue, puis scrutez votre literie ou les endroits incriminés en lumière rasante. Munissez-vous également d’une loupe.

Plus le lieu est difficile d’accès (exemple : cordon de matelas), plus vous aurez de chance d’y trouver un nid.

La piqûre

piqure punaises de lit bouton

La piqûre de punaise de lit se manifeste ainsi :


  • Lésions cutanées rouges en relief (maculopapules), de 5 à 20 mm
  • Au centre desquelles se trouve un point rouge hémorragique ou une vésicule de liquide clair
  • Elles se présentent soit en rangée soit en groupe
  • Elles peuvent se situer sur toutes les parties découvertes du corps
  • Si vous avez l'habitude de dormir sur le flanc, les piqûres seront du côté sur lequel vous dormez
  • Les démangeaisons sont plus fortes le matin que le soir
  • Sans allergie, elles disparaissent au bout de quelques heures
  • Sinon la personne a une réaction allergique, avec des lésions de type urticaire (boursouflures rouge vif assez douloureuses)

Il ne faut surtout pas gratter sans risquer de sérieuses infections ou autre maladie.


Toute réaction allergique symptomatique (gonflements ou difficultés à respirer) doit vous conduire sans attendre aux urgences médicales.

Vous devez impérativement résister à l’envie de vous gratter les boutons de punaises des lits. Vous gratter ne ferait qu’amplifier les démangeaisons et vous faire risquer la surinfection. Il faut laisser les croûtes cicatriser.


De la glace appliquée sur les morsures engourdira les démangeaisons.


Vous pouvez également mettre par dessus (si les boutons sont localisés) un sparadrap pour faire barrière entre les lésions et l’envie de vous gratter.


Pour les personnes hypersensibles, des crèmes anti allergiques contenant des corticoïdes peuvent être prescrites comme punaise de lit traitement pharmacie.

Vous pouvez également appliquer un peu de glycérine avec un coton-tige sur les lésions (après les avoir désinfectées) pour soulager les démangeaisons causées par les morsures.


Gardez votre peau bien hydratée avec un hydratant hypoallergénique et non parfumé, appliqué deux fois par jour. La peau sèche démange plus. Les parfums et produits parfumés rendent la peau plus sensible : les meilleurs hydratants de peau sont non parfumés et non pigmentés.


Des douches trop fréquentes (2 fois par jour) rendent la peau plus sèche et plus facilement irritable.

La détection canine, nouvelle arme anti punaises de lit

chien punaises de li

Dernière nouveauté en termes de détection des punaises de lit (qui peuvent être difficiles à repérer avant élimination, surtout si l’on ne souhaite pas attendre l’infestation pour intervenir) : les chiens détecteurs de punaises !

Il s’agit d’une méthode venue des USA et du Canada, une région particulièrement touchée par les « bed bugs ».

Des chiens sont dressés spécifiquement pour repérer les punaises de lit, où qu’elles se trouvent (literie, meubles, tissus, canalisations…), y compris dans les surfaces importantes (entrepôts, lieux publics, centres de santé, etc.)


Le chien est capable de « scanner » les murs, le réseau électrique et de ventilation, les canalisations, etc.

Des chiens et maîtres-chiens formés notamment auprès d’entomologistes se rendent sur place, confirment ou infirment la présence de punaises de lit (et déterminent s’il s’agit bien de ces insectes ou d’une autre espèce), les localisent et permettent aux professionnels de décider d’une démarche de traitement.

Le recours aux chiens détecteurs de punaises de lit permet de déceler la présence de ces nuisibles même au début de leur présence dans les lieux.


Or plus l’intervention de désinsectisation se fait tôt, plus les chances d’être efficace sont élevées. Cela évite par ailleurs des mesures de traitements chimiques ou thermiques qui peuvent être très coûteuses.

Comment se débarrasser des punaises de lit ?

Il y a trois solutions (qui dans bien des cas malheureusement consistent en une solution en 3 étapes) :

solutions punaises de lit

1

Élimination mécanique des punaises de lit

Après avoir soigneusement inspecté les lieux et repéré les nids, vous devrez désassembler les meubles, aspirer pièce par pièce chaque cm², et nettoyer chaque recoin. Vous devrez ensuite brûler le sac de l’aspirateur.


Il faudra également reboucher soigneusement les fissures de plancher, cadres de fenêtres et de portes ou encadrements en bois.


Les meubles infestés devraient, à moins qu’ils n’aient une grande valeur (en quel cas les confier à des professionnels pour traitement thermique), être jetés. Parfois, décoller le vieux papier peint, et refaire le plâtre ou la peinture peut être nécessaire.


Proscrivez absolument la moquette : si vous en avez dans votre, chambre, retirez-la et faites-la évacuer immédiatement.

2

Traitement thermique des punaises de lit

Le traitement thermique requiert un minimum d’équipement. Il s’agit de traiter l’habitation et le mobilier par le chaud ou par le froid.


Généralement ce sont les professionnels de la désinsectisation qui s’en chargent, en particulier pour les grosses pièces de mobilier. On place les meubles dans un congélateur, ou utilise un traitement à l’azote liquide. La température doit être égale ou inférieure à -22 degrés pour que cela soit efficace.


À l’inverse, la chaleur fonctionne également : la vapeur sèche supérieure à 65 degrés sur plusieurs heures d’exposition vient à bout de punaises et puces de lit. Un lavage en machine (95 degrés) et un repassage intensif peuvent également traiter le linge de lit.


Les appareils à vapeur des professionnels, qui montent parfois jusqu’à 120 degrés, éliminent sur le champ les adultes, œufs et larves. Les appareils à vapeur disponibles dans le commerce ne montent pas toujours assez en température.

3

Solution chimique contre les punaises de lit.

Le DDT, qui avait été largement utilisé après 1945, est devenu inefficace et les punaises ont développé (comme de nombreux autres insectes) une résistance à cet insecticide hautement toxique (pour les insectes comme pour les humains). Qui plus est les punaises à l’état d’œuf sont protégées et insensibles aux insecticides.

Mais d’autres substances chimiques sont utilisées de nos jours. Les produits pour « insectes rampants » sont souvent insuffisants contre les punaises : on emploiera soit un fumigène punaise de lit.

En cas d’infestation, on aura recours à la fumigation intégrale du bâtiment par un exterminateur punaise de lit, sous bâche, avec un gaz de désinsectisation. Un traitement qui peut coûter beaucoup d’argent.

 100% écolo

Terre de diatomée, insecticide naturel anti-punaises de lit

Terre de diatomée blanche extra fine, spéciale maison : un nsecticide naturel, sans danger pour les animaux domestiques et non toxique.
Seau de 2,5 kg.

question

Les pièges à punaises de lit sont-ils efficaces ?


On peut lire ça et là des recettes et astuces de grands-mères au sujet de coupelles de savon ou de papier collant à disposer sur les pieds du lit. Cette solution n’est pas particulièrement pertinente, car les punaises ne se rendent pas sur votre literie par le sol. C’est en effet bien souvent depuis le plafond que les punaises attaquent ! Elles se laissent tomber depuis la charpente ou les plafonds en plâtre.


Dans le pire des cas, recourir à des pièges à punaise de lit à glu permet de limites les dégâts lorsque vous ne pouvez pas intervenir sur la source (hôtel, camping, location de vacances…).


La scutigère véloce est l’un des prédateurs de la punaise de lit, avec certaines espèces de fourmis, mites et cafards ainsi que des araignées.

Si vous en avez déjà dans votre maison (à moins que ceux-ci ne soient eux-mêmes l’objet de l’infestation !), les punaises de lit ont peu de chances de s’installer. 


D’ailleurs, à l’époque, pour venir à bout des punaises ou puces de lit, on utilisait toutes sortes de solutions, allant des ex-votos au vitriol : (sel marin, tabac, soufre, mercure…) et notamment on plaçait de petits fagots d’osier près du lit : ceux-ci attiraient les punaises de lit, qui, si elles ne périssaient pas mangées par les araignées déjà nichées dans le fagot, étaient facilement éliminées par le feu !

Les solution anti punaises de lit naturelles

  • La terre de diatomée est un incontournable des insecticides naturels : c’est une poudre constituée de microscopiques organismes marins, 100 % naturelle et inoffensive pour l’homme et les animaux domestiques, qui tue l’insecte par dessèchement. Il suffit de saupoudrer la terre de diatomée, puis d’aspirer et de renouveler au bout de quelques jours.
  • L’huile essentielle de tea tree est un antiparasitaire : vous pouvez vaporiser de l’huile essentielle sur votre lit ou la diffuser dans votre chambre que vous occupez temporairement et sur laquelle vous avez des doutes. Fabriquez un spray insecticide punaise de lit naturel avec 50 ml d’eau avec 2 cuillérées à café d’huile d’arbre à thé..

L'indispensable

Drap de couchage anti acariens et punaises de lit

Drap de couchage pour voyage, camping, randonnée, auberge, hôtel...

Conseils pour éviter les punaises de lit 

Il est très difficile de prendre des mesures 100 % garanties pour se prémunir de rapporter chez soi la moindre punaise de lit ! Il faudrait utiliser des bagages et des vêtements jetables, prier ses visiteurs de faire de même, n’utiliser que du linge pouvant être lavé à 95 degrés, ne jamais dormir à l’extérieur, etc. !

Songez qu’elles ont même réussi à s’incruster dans la Station spatiale internationale de la NASA en 2018 ! Alors si la NASA est impuissante...

Toutefois quelques mesures de base peuvent DIMINUER vos chances d’accueillir ce visiteur inopportun :

 100% pratique

Housse de protection lit anti-punaises

Protège matelas en coton anti-acariens et anti-punaises de lit, pour protéger vos sommiers et matelas de lit contre les insectes.

  • Lorsque vous faites du camping ou dormez à l’extérieur, même dans des draps propres, utilisez un « sac à viande ».
  • Nettoyez vos bagages au retour avec un nettoyeur vapeur, et repassez soigneusement votre linge.
  • Retirez les vieux papiers peints de votre habitation et refaites les plâtres douteux à neufs après avoir inspecté la charpente.
  • Éloignez les lits du mur.
  • Recouvrez votre matelas ET le sommier avec une housse anti-punaise de lit après avoir nettoyé les deux à la vapeur ou, mieux, avec un appareil souffleur d’air chaud.
  • Tout ce qui est produit de seconde main peut être un transmetteur de punaises de lit (vêtements, des appareils électroménagers, meubles…). Désinfectez tout et passez-le au traitement thermique chaud ou froid ou un produit punaise de lit.
  • Attention aux housses de déménagements : elles passent d’un client à l’autre et peuvent porter des nuisibles

En savoir plus sur les insectes nuisibles et les maladies transmises :


Punaises de lit, le retour d’un fléau presque médiéval
4.6 (92%) 10 vote[s]
Partager :