La Fièvre jaune, un péril sous-estimé

ou Vomi noir, Typhus amaril, Peste américaine

virus fièvre jaune

La Fièvre jaune est une maladie hémorragique virale aiguë transmise par des moustiques infectés.

Cette maladie qui a historiquement fait des millions de morts est aujourd’hui une aberration : il existe depuis les années 30 un vaccin efficace et économique, et cependant dans ses formes les plus graves, la Fièvre jaune continue d’être une maladie mortelle dans 20 % des cas…

On compte 60 000 décès de Fièvre jaune chaque année, mais la communauté scientifique estime que ce chiffre est loin de la réalité est que le nombre des cas réel serait de 10 à 250 fois supérieures à celui des cas officiellement notifiés.

Malgré un vaccin qui a fait ses preuves, la Fièvre jaune fait de nombreux morts chaque année est fait partie des risques sous-estimés du voyage.

Cycles de Transmission de la Fièvre Jaune


L’arbovirus de la Fièvre jaune est transmis par les moustiques hématophages femelles des sous-espèces Aedes (dont Aegypti) et Haemagogus, qui puisent le virus dans des espèces réservoirs, le plus souvent des singes.

Il existe 3 grands types de transmission de la Fièvre jaune du moustique à l’homme.

transmission fièvre jaune

1

Dans la jungle, la Fièvre jaune selvatique transmise par les moustiques sauvages.

Dans les forêts tropicales humides, les singes sont piqués par les moustiques qui transmettent le virus à d’autres singes et occasionnellement aux humains travaillant ou se déplaçant dans la forêt.

2

En zone rurale, la Fièvre jaune intermédiaire transmise par les moustiques semi-domestiques.

Les moustiques infectent les singes et l’être humain, et les contacts accrus entre l’être humain et les moustiques infectés entraînent les cas de flambée les plus courants en Afrique notamment.

3

À proximité des villes, la Fièvre jaune urbaine transmise par le moustique dit domestique.

Les grandes épidémies naissent lorsque les sujets infectés introduisent le virus dans des zones très peuplées avec une forte densité de moustiques et de population non immunisée ou non vaccinée. Les humains deviennent le réservoir du virus.

Dangerosité

Le taux de mortalité de la Fièvre jaune est de plus de 20 %.

C’est la maladie la plus sévère portée par les moustiques sous les tropiques.

 Le réservoir naturel permanent du virus, la mauvaise information, la stratégie internationale qui manque de normalisation, les problèmes d’approvisionnement en vaccin et un mauvais accès aux soins sont responsables de cette mortalité.

Car un vaccin existe et des soins adaptés administrés suffisamment tôt pourraient endiguer ce fléau.

Statut et Activité de la maladie

Active - Classé virus ré-émergent depuis 2019

Cas déclarés

200 000 cas déclarés
 < 60 000 décès/an (sources officielles)
< 10 millions de victimes
(estimation)

Principales épidémies enregistrées

  • Espagne (1723, 1821)
  • Grande-Bretagne (1777)
  • USA (1793, 1878, 1905)
  • Daint Domingue (1802)
  • France (1802, 1​​​​861, 1908)​​​​
  • Éthiopie (1960-1962)
  • Sénégal (1965)
  • Mali et Soudan (2005)
  • Côte d’Ivoire (2001 et 2008)
  • Angola et Congo en (2016)
  • Brésil (2017)

Origines de la fièvre jaune et zones à risque

fièvre jaune afrique
fièvre jaune amérique

Retours sur quelques dates marquantes de la maladie : 

  • La Fièvre jaune est un arbovirus documenté pour la première fois au Mexique au XVIIe siècle.
  • Jusqu’au XIXe siècle, les épidémies successives du Nouveau Monde (Philadelphie, Mississippi, Nouvelle Orléans, Brésil…) lui ont valu le surnom de « maladie la plus redoutée des Amériques ». Au début du XXe siècle on a cru avoir éradiqué la maladie en Amérique tropicale, mais les moustiques-tigres ont réintroduit la Fièvre jaune au Brésil et en Colombie. Qui plus est les singes d’Amérique se sont avérés être extrêmement sensibles au virus Amaril et les moustiques Aedes très virulents : une combinaison « optimale » pour les épidémies de cette zoonose redoutable.
  • Mais l’Afrique est le continent le plus largement victime de la Fièvre jaune, avec 95 % des cas au niveau global. Le virus a été identifié en 1927 au Ghana et au Sénégal et le virus est depuis endémique en Afrique. Malgré le vaccin, les épidémies sont de plus en plus fréquentes et là où la maladie se cantonnait avant à la savane elle a gagné les grandes villes.
  • La Fièvre jaune est un virus qui s’exporte aussi malheureusement très bien. Entre le XVIIe et le XIXe, de nombreux cas de fièvre jaune ont été rapportés en Europe par les navires de marchandises et créé de grandes épidémies dans les villes portuaires. Plus récemment (dans les années 1990-2000), on a observé plusieurs cas isolés, mais mortels importés en Allemagne, USA et Belgique depuis d’autres pays de Fièvre jaune.
  • Avant 2016, la maladie ne s’était jamais manifestée en Asie. C’est fait depuis, puisqu’elle a été importée en Chine par des travailleurs chinois revenus d’Angola et ayant contracté la Fièvre jaune en Afrique.
  • Les zones endémiques de Fièvre jaune couvrent aujourd’hui 34 pays d’Afrique et 13 pays d’Amérique latine. Si bien que l’Organisation mondiale de la Santé a organisé l’initiative Eliminate Yellow fever Epidemics.

Eliminate Yellow Fever Epidemics

prévention fièvre jaune

Protéger les populations à risque, prévenir la transmission à l'international, contenir les flambées rapidement.

  • 1 milliard de personnes à vacciner d’ici 2026
  • 50 partenaires
  • 40 pays
  • 5 gages de réussite : un prix du vaccin fièvre jaune abordable, un engagement politique fort, une gouvernance de haut niveau à long terme, des synergies avec d’autres programmes de santé et de la recherche-développement.

Les symptômes dE La fièvre jaune

  • Incubation 
    1 semaine
  • Apparence grippale
    Fièvre
    Frissons
    Céphalées
    Douleurs musculaires

Ensuite deux options.

Soit les soins apportés sont suffisants et la guérison s’opère progressivement.

C’est le cas pour 85 % des malades.

Soit, après une courte rémission de 3 jours, la maladie évolue vers une forme grave de fièvre hémorragique avec vomissements de sang importants. Plusieurs systèmes organiques sont touchés, en général le foie et les reins.

Cela concerne 15 % des cas.

  • Complications : 
    - Ictère (jaunisse)
    - Hypothermie/Hyperthermie
    - Hémorragies
    - Urines sombres
    - Douleurs abdominales
    - Sang dans l’estomac
    - Vomissements violents et noirs

    - Saignements dans la bouche, le nez, les yeux
    - Troubles rénaux
    - Délires, convulsions
    - Coma
    - Choc hypovolémique (collapsus cardio-vasculaire)
    - Défaillance multi viscérale et décès du patient en 7 à 10 jours dans près de 50 % des cas.

Fièvre « jaune », puis vomi « noir »

La Fièvre jaune doit son nom à la jaunisse (ictère) présentée par un certain nombre de patients atteints par la maladie et dont le foie est touché. Les yeux et la peau se colorent en jaune suite à un dysfonctionnement de la bilirubine.

fièvre jaune symptômes


Le « vomito negro » (« vomi noir ») est l’ancien nom que les Espagnols avaient donné dans les années 1800 au virus alors que la maladie sévissait dans le Nouveau Monde et infligeait à ses victimes des vomissements de sang noir en raison d’ulcères gastriques.

À l’époque on distinguait 2 phases de la maladie :

  • le stade jaune
  • et le stade noir, toxique.

Traitement dE LA FIÈVRE JAUNE

1. Traitement symptomatique

Il n’existe pour l’instant aucun traitement pour la maladie Fièvre jaune.

Seules peuvent être prises en charge la déshydratation, l’insuffisance hépatique et rénale et la fièvre en vue d’améliorer l’issue de la maladie.

Les antibiotiques permettent de traiter les surinfections bactériennes.

Dans les cas avérés de Fièvre jaune,
l’aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont proscrits,
car ils pourraient aggraver le risque hémorragique.

2. Vaccin

L’Institut Pasteur a élaboré son vaccin contreFièvre jaune en 1932. Il s’administrait alors par scarification. À l’époque, le vaccin a pratiquement fait disparaître le virus d’Afrique francophone ! Seul problème : la vaccination entraîne alors dans certains cas des réactions neuroméningées chez les enfants. On l’utilisera tout de même jusqu’en 1982.

stamaril

Parallèlement, en 1937, l’Institut Rockefeller (USA) met au point un second vaccin. Plus efficace, avec une meilleure innocuité, il devient le meilleur vaccin anti Fièvre jaune et reste utilisé à ce jour, sur la recommandation de l’OMS. Il est commercialisé en France sous le nom de Stamaril.

question

Ou se faire vacciner contre la Fièvre jaune ?


Liste des centres de vaccination fièvre jaune agréés.

vaccin fièvre jaune

Vaccination obligatoire

La vaccination contre la fièvre jaune est la seule vaccination obligatoire pour les voyageurs se rendant en zone endémique. Le vaccin est efficace après 10 jours pour plus de 95 % des gens. La durée du vaccin Fièvre jaune est au minimum de 10 ans.


L’OMS estime qu’en l’absence de vaccin, le nombre de morts imputées à la Fièvre jaune serait autour de 2 millions de victimes.


Le Règlement sanitaire international (RSI) stipule que les pays signataires ont le droit d’exiger des voyageurs qu’ils présentent un certificat de vaccination antiamarile (valide à partir du 10e jour après la première dose de vaccin. En cas de besoin d’un rappel, le certificat est valable immédiatement après l’injection.).


L'obligation ne concerne pas :


  • les enfants de moins de 9 mois
  • les femmes enceintes (sauf en cas de risque élevé)
  • les personnes présentant des allergies graves aux protéines de l’œuf
  • les personnes âgées de 60 ans et plus en raison des effets du vaccin Fièvre jaune et des risques de troubles post-vaccinaux, les personnes présentant une immunodéficience sévère due à une infection à VIH ou à d’autres causes, les personnes souffrant de troubles du thymus.

S’il existe des motifs médicaux pour qu’ils ne soient pas vaccinés, cela doit également être certifié lors de leur entrée dans le pays concerné.

certificat vaccin fièvre jaune


En France, la vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire pour les résidents du département de la Guyane âgés de plus de 12 mois ou toute personne y séjournant.


Seul un organisme agréé peut procéder à la vaccination amarile.


Le coût du vaccin fièvre jaune est généralement autour de 70 € en France métropolitaine. Renseignez-vous auprès de votre employeur dans le cas d’un voyage professionnel ou humanitaire pour obtenir un vaccin fièvre jaune gratuit.

Liste des pays à vaccination anti Fièvre jaune obligatoire 

question

FAQ sur le virus

Quels sont les effets secondaires du vaccin anti Fièvre jaune ?


Jusque dans les années 1980, le vaccin de la Fièvre jaune présentait des effets indésirables importants dans certains cas. Depuis l’amélioration du vaccin, 500 millions de doses ont été administrées et les effets indésirables sont très limités à :

  • fièvre temporaire bénigne dans les 10 jours post vaccination
  • rougeur ou ecchymose bénigne au point d’injection
  • dans 2 % des cas, nausées, vomissements, diarrhée, fièvre, douleurs musculaires, faiblesse et douleurs articulaires
  • dans 0,1 % des cas, gonflement des ganglions sous l’aisselle, du côté de l’injection
  • dans 0,01 % des cas, réactions allergiques cutanées, démangeaisons, urticaire, gonflement de la face pouvant aller jusqu’à une perte de conscience
  • très exceptionnellement, peut survenir une affection ressemblant à la fièvre jaune. En quel cas il faudra immédiatement prendre contact avec votre centre de vaccination ou avec les urgences médicales.

Que se passe-t-il si je me rends dans un pays endémique et que je ne suis pas vacciné(e) ?

Théoriquement, les autorités sont en droit de vous demander votre Certificat de vaccination valide (ou le cas échéant la justification médicale de votre non-vaccination).


Dans la pratique, seuls quelques pays africains le font, à l’aéroport.


Parfois c’est la compagnie aérienne qui transporte les voyageurs qui se livrera à cette vérification avant l’embarquement.


Dans ce cas, si vous êtes contrôlé et que vous n’êtes pas vacciné, vous serez soit renvoyé à votre point de départ, soit placé en quarantaine.


En plus de prendre des risques pour votre santé, votre séjour se verra interdit et votre billet d’avion ne sera pas remboursable.


Comment se protéger contre la Fièvre jaune ?

La prévention individuelle contre les piqûres de moustiques fait intégralement partie des mesures de protection :

  • Portez des vêtements amples et longs couvrant également les bras et les jambes jusqu’aux chevilles.
  • Imprégnez vos vêtements et les parties du corps exposés avec un répulsif spécial tropiques.
  • Utilisez des moustiquaires, des diffuseurs électriques, des encens, des prises, des pièges…
  • Continuez de vous protéger pendant au moins 10 jours après votre retour. 
  • Faites-vous vacciner si vous voyagez en zone endémique !

Rappel : le site anti-moustique.net s'efforce de donner les meilleurs informations possibles sur des sujets médicaux. Cependant nous ne donnons pas de conseils médicaux. Un professionnel de santé est mieux à même de vous fournir un avis médical. Pour plus d’informations voir nos CGU.

En savoir plus sur le moustique :


Facebook126
Twitter84